La saison des conférences téléphoniques sur les résultats (ou earnings calls) a commencé, et un certain nombre d'entre elles ont retenu notre attention. Nous allons donc revenir sur les conférences sur les résultats trimestriels de Google (NASDAQ:GOOG,GOOGL), AMD (NASDAQ:AMD), Netflix (NASDAQ:NFLX).

Google : Etsy dit merci

La conférence sur les résultats trimestriels de Google a été très bien accueillit par les analystes, puisque les actions du géant américain de l'internet ont gagné environ 16% sur la séance de vendredi. Plus précisément, les actions de classe A (GOOGL), qui confèrent un droit de vote par action à leur porteur, ont gagné 16.26% tandis que les actions de classe C (GOOG), sans droits de vote, ont gagné 16.05%. Cette hausse a permis à Google de gagner plus de 50 millions de capitalisation boursière, c'est-à-dire plus que la capitalisation boursière individuelle de 415 des entreprises composant le S&P500, cet indice américain. Parmis ces dernières, notons Hewlett-Packard, Texas Instruments, Netflix ou encore Adobe.

Cette forte progression a été motivée principalement par le discours et les actions du nouveau directeur financier, Mme Ruth PORAT, en fonction depuis mai 2015 chez Google. Elle officiait auparavant chez Morgan Stanley, et son expérience est très appréciée des analystes qui scrutent les entreprises du secteur des nouvelles technologies. En outre, le temps moyen de chaque session sur Youtube a connu une très forte augmentation, +60% par rapport à la même période l'année dernière, atteignant 40 minutes environ. La création automatique de listes de lecture conforte donc Google dans sa stratégie, alors que beaucoup se demandaient en début d'année à quoi servait Youtube dans le groupe au vu des piètres résultats financiers de cette plateforme.

RuthPorat
Mme. Ruth PORAT, nouveau directeur financier (CFO) de Google

En outre, Google a anoncé l'arrivée de certaines fonctionnalités prometteuses. Parmi elles,  le bouton "buy now" qui devrait être implémenté prochainement, et permettra aux utilisateurs de faire des achats très facilement en passant par le moteur de recherche le plus utilisé au monde. Le Google Wallet va aussi être mis en avant pour essayer de faire contrepoids face à l'Apple Pay.

Enfin, dernier fait notable de cette conférence sur les résultats de Google, l'un des managers a mentionné Etsy, l'e-commerçant, comme étant l'une des plateformes bénéficiant d'une forte croissance de leur volume de visiteurs grâce aux partenariats et nouvelles technologies déployés par Google. Suite à cette annonce, les actions Etsy ont bondi de 30% lors de la séance de vendredi. Notons que le cours des actions Etsy (NASDAQ:ETSY) est toujours plus bas que lors de leur introduction en bourse en juin dernier.

AMD : quitte ou double ?

La conférence d'annonce des résultats de AMD fût un moment délicat pour l'équipe des dirigeants : alors que lors d'une journée organisée pour les investisseurs en mai les managers se montraient optimistes, ils ont émis une alerte une semaine avant la conférence sur les résultats, prévenant que ces derniers seraient bien plus décevants que prévu initialement. Et effectivement, ce trimestre a été l'un des pires sur beaucoup de plans pour l'américain qui concurrence Intel et Nvidia notamment. Le chiffre d'affaires sur le 2e trimestre 2015 n'a été que de 942 millions de dollars, soit une baisse de 8% par rapport au premier trimestre, ou de 35% par rapport au 2e trimestre 2014.

Plusieurs facteurs permettent d'expliquer cela : tout d'abord, les ventes de cartes graphiques ont diminué car AMD lançait à la fin de ce trimestre une nouvelle génération de GPU. Par conséquent, les revendeurs ont vidé leurs stocks et AMD a souffert d'une baisse de ses ventes. En outre, le second trimestre est historiquement un mauvais trimestre pour AMD.

La Radeon R9 Fury X, nouveau porte-drapeau d'AMD
La Radeon R9 Fury X, nouveau porte-drapeau d'AMD

La marge brute et les profits d'AMD étaient également en berne. Les activités d'AMD ont consommé plus de liquidités qu'elles n'en ont généré (flux de trésorerie d'exploitation de -$58 millions). En outre, les stocks ont augmenté de 111 millions de dollars. AMD espère pouvoir diminuer ses stocks lors du 4e trimestre 2015... Mais comme le faisait remarquer un analyste lors de la conférence de présentation des résultats, "soyons honnêtes, vous n'arrivez pas à prévoir vos résultats sur un mois et demi, donc encore moins sur deux trimestres" : on peut effectivement se poser des questions sur la capacité d'AMD de redresser la barre d'ici la fin de l'année.

Notons également qu'AMD va devoir re-négocier son contrat avec GLOBALFOUNDRIES, la fonderie qui produit les composants nécessaires à la fabrication des processeurs et cartes graphiques. Il était en effet initialement prévu qu'AMD achète pour 1 milliard de dollars de composants, mais lors du premier semestre, ce ne sont qu'entre 300 et 400 millions de dollars de composants qui ont été achetés. La négociation ne devrait toutefois pas être trop difficile, le plus gros actionnaire d'AMD étant le propriétaire à 100% de GLOBALFOUNDRIES.

Netflix : bientôt les rois du monde !

Netflix a annoncé une augmentation titanesque du nombre d'utilisateurs, battant à plat de couture les anticipations des investisseurs, alors même que ces dernières semblaient optimistes. Netflix a en effet gagné 3.27 millions d'utilisateurs ( 900 000 aux Etats-Unis, 2.37 millions dans le reste du monde), bien au-delà des 2.5 millions prévus. Cela permet à Netflix d'atteindre 65.55 millions d'utilisateurs dans le monde.

Netflix, producteur de House of Cards, ne va pas s'arrêter en si bon chemin
Netflix, producteur de House of Cards, ne va pas s'arrêter en si bon chemin

L'entreprise américaine ne compte pas s'arrêter en si bon chemin : dés le troisième trimestre 2015, la plateforme sera disponnible au Japon, tandis qu'au dernier trimestre 2015, l'Espagne, l'Italie et le Portugal auront eux aussi droit à leur dose de séries. Netflix continuera ensuite de s'étendre, notamment vers la Chine, même si les difficultés liées aux régulations pour entrer sur ce marché sont très élevées. Notons également que Netflix cherche à se diversifier, et commence donc la production de films long-métrages, en plus des documentaires déjà disponibles. Le premier film au programme, Beasts of No Nations, sera disponible en octobre pour tous les membres de la plateforme.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on TumblrShare on LinkedInShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.