Mercredi dernier, NVIDIA annonçait ses résultats du dernier trimestre. Sans surprise, les nouvelles cartes graphiques Maxwell ont convaincu les utilisateurs, ce qui a permis à NVIDIA d’annoncer à la fois un chiffre d’affaires et des profits record.

L’entreprise américaine présente de nombreux signes de force, et semble vouloir s’imposer sur bien d’autres segments que le gaming…

 

logonvidia

 

 

NVIDIA surclasse AMD

NVIDIA a dépassé de loin AMD en termes de ventes de cartes graphiques : Alors que le caméléon a réalisé un chiffre d’affaire de plus d’un milliard de dollars grâce à ses GPU, AMD n’arrive qu’à 662 millions de dollars sur l’année 2014. Si cette avance n’étonne personne pour ce qui est des cartes graphiques desktop ou des cartes graphiques présentes dans nos ordinateurs portables, AMD règne tout de même en maître sur les consoles, ce qui lui permet d’éviter le ridicule.

L’avance de NVIDIA n’est pas près de se résorber : les efforts en R&D du fabriquant des GeForce est titanesque, et constamment plus élevé que celui de son rival, comme en témoigne le graphique suivant :

RetD_amdVSnvidia
NVIDIA investit beaucoup plus en R&D que son principal concurrent AMD

 

 

De nouvelles perspectives

Mais NVIDIA, ce n’est pas seulement des cartes graphiques pour joueurs : l’entreprise se concentre en fait sur quatre principaux marchés : le gaming, l’automobile, les graphismes pour les professionnels, et enfin l’informatique hautes performances & cloud.

 

NVIDIA ne compte pas que sur les gamer pour assurer sa croissance
NVIDIA ne compte pas que sur les gamer pour assurer sa croissance

 

Si à la ferme nous connaissons bien les GeForce, et que les Quadro ne nous sont pas non plus inconnues, nous parlons moins souvent des deux branches restantes. DRIVE est une technologie qui a été annoncée au CES en janvier dernier. Le PDG et cofondateur de NVIDIA Jen-Hsun Huang considère en effet que les voitures représentent de formidables possibilités d’expansion pour NVIDIA. Il a ainsi affirmé que « les voitures seront bientôt principalement un ordinateur avec des logiciels », et « toutes les voitures auront besoin d’un bon processeur, et les voitures haut-de-gammes en auront même plusieurs », que NVIDIA se fera un plaisir de fournir.

NVIDIA mise notamment sur les voitures autonomes
NVIDIA mise notamment sur les voitures autonomes

Quant à la division restante, elle est elle aussi en plein essort. Elle développe GRID, un outil de cloud computing dont VMware a récemment assuré le support dans vSphere. Quand aux Tesla, il s’agit de processeurs graphiques destinés à des utilisations très pointues, et en particulier le deep learning. Baidu se sert ainsi des fameuses Tesla pour développer son service de traduction en temps réel, et Microsoft s’est également appuyé sur des Tesla pour mettre au point son logiciel de reconnaissance d’images

 

 

Des scandales passés et des défis à venir

 

Pour les joueurs, l’année écoulée restera surtout celle de 2013,5. Mais ce scandale de la mémoire des GTX 970 n’est probablement pas la principale préoccupation de NVIDIA. La SHIELD est en effet actuellement sa seule solution « mobile ». Et quand on voit à quel point le marché du jeu vidéo mobile sur smartphone et tablette se développe, il est raisonnable de penser que NVIDIA a raté une marche.

 

Mais Jen-Hsun Huang reste confiant : il considère que l’avenir du jeu vidéo n’est pas dans le smartphone, mais plutôt de la virtualisation. Ainsi, NVIDIA veut nous permettre à terme de faire tourner nos jeux sur un serveur, ce qui garantirait une expérience de jeu identique en termes de fluidité et de qualité graphique, quel que soit le terminal que nous utilisons.

 

 

Cet article a été rédigé pour Cowcotland et peut être retrouvé à l'adresse suivante : http://www.cowcotland.com/news/46301/cowcot-entreprises-nvidia-ia-voitures.html

 

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on TumblrShare on LinkedInShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.