Cette semaine, c’était au tour de Lenovo d’annoncer ses résultats du dernier trimestre. Tout semble aller pour le mieux pour la compagnie chinoise : le rachat de Motorola finalisé en octobre porte déjà ses fruits, notamment en Chine. Mais ce n’est un secret pour personne, le marché chinois des smartphones se porte particulièrement bien.

lenovologo

La surprise concernant Lenovo vient de la division PC. Alors que le secteur est en déclin depuis plusieurs années, Lenovo a réalisé une très bonne performance : Alors que le marché (hors tablettes) s’est contracté de 3%, l’entreprise a augmenté ses livraisons de 5%. Cela permet à Lenovo d’atteindre une part de marché de 20% sur ce secteur, premier ex-aequo avec HP.

 

Lenovo est au coude-à-coude avec HP sur le marché des PC
Lenovo est au coude-à-coude avec HP sur le marché des PC

 

Si l’on inclut les tablettes dans l’équation, Apple prend la tête du classement, mais Lenovo est la seule entreprise du top 5 à augmenter ses ventes avec HP.

 

Une recette gagnante

Lorsque Lenovo a racheté la division PC de IBM en 2005, beaucoup doutaient de sa capacité à redresser la barre. Il est aujourd’hui clair que ce pari s’est avéré payant. Lenovo s’est appuyé sur cette acquisition pour s’ouvrir des marchés, augmenter son savoir-faire, et finalement devenir leader sur ce segment.

Les gammes issues de l’acquisition d’IBM (Thinkpad, Thincenter) séduisent les professionnels, et les ordinateurs « maisons » attirent une clientèle variée. En particulier, le compromis offert par le Yoga, entre la tablette et l’ordinateur portable, semble porter ses fruits.

Lenovo a donc déjà montré une fois qu’il était capable de s’imposer comme un acteur incontournable grâce à une grosse acquisition, puis en transformant l’essai grâce à un effort d’innovation. Et cela va certainement de nouveau être le cas : 2014 a été une année très importante pour Lenovo, car deux acquisitions majeures ont eu lieu. Celle de Motorola, et celle de System X, la division Serveurs de IBM (on ne change pas une équipe qui gagne !).

 

Motorola, un nouveau pari gagnant

L’acquisition de Motorola a deux objectifs : le premier est de bénéficier de l’image de la marque, et des réseaux déjà en place, notamment en Europe et aux Etats-Unis. Le second objectif concerne les brevets.

Lenovo a racheté Motorola en octobre 2014
Lenovo a racheté Motorola en octobre 2014

 

Vendre des smartphones sur le marché chinois est une chose, mais en vendre en occident en est une autre : les procès permanents entre Apple et Samsung montrent qu’un respect scrupuleux de la propriété intellectuelle est essentiel pour éviter de payer des milliards de dollars d’amende. Or le rachat de Motorola donne accès à Lenovo à ses brevets, auparavant détenus par Google. Yang Yuanqing, le PDG de Lenovo, estime que ce rachat ainsi que l’acquisition d’un portefeuille de brevet conséquent auprès de NEC et d’un patent troll américain, vont permettre de diminuer les droits de licences qu’il est obligé de payer aux Etats-Unis de 25% à seulement 10% des revenus des smartphones.

Lenovo s’affiche en quelque sorte comme l’aîné des fabricants de smartphones chinois. Il s’attaque aux marchés occidentaux, et en utilise subtilement les règles. Il y a fort à parier que Xiaomi, qui a annoncé vouloir s’attaquer au marché américain, suive son exemple dans les prochaines années.

 

Cet article a été rédigé pour Cowcotland et peut être retrouvé à l’adresse suivante : http://www.cowcotland.com/news/46192/cowcot-entreprises-lenovo-champion-acquisitions.html

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on TumblrShare on LinkedInShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.