Le Département du Travail des Etats-Unis (Department of Labor) a publié aujourd'hui les chiffres liés à l'emploi pour le second trimestre 2015. Les nouvelles sont assez bonnes :

  • 215.000 emplois ont été créés, ce qui est en soit un chiffre décevant, 231.000 créations d'emplois ayant été enregistrées au premier trimestre 2015, et 246.000 emplois ayant été créés chaque mois en moyenne sur les 12 derniers mois. Cette augmentation est également en-deça du consensus. Les analystes s'attendaient effectivement à une augmentation d'environ 225.000 emplois.
creation emplois
Source : Bureau of Labor Statistics
  • Cette croissance du nombre d'emplois a tout de même permis de maintenir le taux de chômage à 5.3%, soit au même niveau qu'en juin, et au plus bas depuis 8 ans.
  • Le taux de participation, c'est-à-dire la proportion de la population totale faisant partie de la population active (personnes occupées ou recherchant activement du travail), ne s'est pas amélioré, puisque ce ratio est resté à 62.6%, soit le plus mauvais niveau que les États-Unis aient connu depuis 1977. L'écart entre le taux de participation et le taux de chômage s'explique en grande partie par le fait que les chômeurs de longue durée abandonnent la recherche d'un emplois. Une telle tendance est néfaste dans la mesure où elle risque de creuser encore plus les inégalités aux États-Unis, entre des actifs avec un salaire en augmentation, et des chômeurs de longue durée démotivés et sans perspectives de réintégration du marché du travail.
  • Les rémunérations ont légèrement augmenté en juillet : le salaire horaire nominal moyen a augmenté à un rythme annualisé de 2.43% en juillet, soit +1.90% en termes réels (si l'inflation reste au même rythme en juillet qu'en juin).
salaire horaire USA
Sources : Bureau of Labor Statistics, OCDE.
  • Le nombre d'heures travaillées par semaines a également augmenté en Juillet, passant de 34.5 pour atteindre 34.6. Si cette augmentation peut sembler négligeable à première vue, il n'en est rien. En effet, cet écart représente l'équivalent de 300.000 emplois à temps plein.
  • Cette augmentation du nombre d'heures hebdomadaires travaillées est un bon signe dans la mesure où il indique une augmentation de la proportion d'emplois à temps pleins, par rapport aux emplois à temps partiel.
tempspleinUS
Source : Bloomberg

Le rapport sur l'emploi au mois de juillet est donc en grande partie positif, même s'il a déçu les analystes : le Dow Jones tout comme le S&P 500 se sont repliés d'environ 0.3% sur la séance de vendredi. D'un autre côté, les nouvelles étant relativement positives, la probabilité d'une hausse des taux de la Fed en septembre devient de plus en plus forte.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on TumblrShare on LinkedInShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.