Un comité de créanciers privés a finalement statué sur la dette ukrainienne. Après plusieurs mois de discussions sur un potentiel allègement, le résultat va effectivement dans ce sens: 20% des 18 milliards de dette seront effacés. De quoi souffler pour quelques temps. En effet, le pays souffre toujours de la guerre avec la Russie et tout semble prouver que les séquelles se feront sentir encore pendant un petit bout de temps.

L'accord qui a été passé avec des figures tels que Franklin Templeton ou encore BTG Pactual, stipule que la décote de 20% s'accompagnera de maturités plus longues sur les obligations, en échange d'un coupon légèrement plus élevé. De plus, si l'Ukraine dépasse les 3% de croissance de son PIB et est supérieur à 125.4 milliards de dollars sur la période 2020 - 2041, une rémunération supplémentaire sera envisagée.

La Grèce pourrait en être jalouse, mais l'accord doit encore être totalement formalisé par la signature de toutes les parties, y compris par la Russie, détentrice de près de 3 milliards de dollars de dette ukrainienne. Un passage qui va s'avérer délicat.

Rappelons que le FMI, les États-Unis et l'Union européenne ont tous participé au sauvetage de l'Ukraine, totalisant une aide à 40 milliards de dollars. Toutefois, le PIB a décliné de près de 15% au deuxième trimestre sur un an. Les estimations d'inflation tablaient sur 55% pour le mois de juillet et la dette atteint désormais 95% du PIB. L'Ukraine attend maintenant une stabilité et une paix durable, pour pouvoir reconstruire son économie correctement.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on TumblrShare on LinkedInShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.