Les marchés chinois sont particulièrement agités ces derniers jours. Le Shanghai Stock Exchange a perdu 6.2% mardi, et sur la première moitiée de la journée de mercredi, il perdait 5.1%. Il est ensuite parvenu à compenser cette baisse, affichant +1.1% à quelques heures de la fermeture, lors de la publication de cet article.

Il faut bien noter que de nombreux événements viennent se cumuler pour expliquer la volatilité que nous constatons cette semaine :

  • Les investisseurs prennent conscience de l'ampleur de l'intervention du gouvernement chinois, qui injecte des milliards de dollars dans les marchés boursiers. Cette politique n'étant absolument pas soutenable à long ou même moyen terme, les investisseurs commencent à parier sur le timing de la fin du plan de soutient. Mais comme le gouvernement limite drastiquement sa communication sur ce thème, l'incertitude est grande sur les marchés.
  • D'autre part, les signes du ralentissement de l'économie s'accumulent : le cours du pétrole reflète en effet non seulement l'augmentation de l'offre - l'OPEP, les États-Unis ou encore l'Iran augmentant leur production - mais également la faiblesse de la demande. Une partie significative de la baisse de cette demande de pétrole étant imputée à la Chine, les analystes s'attendent à un ralentissement important de la croissance du PIB.
sseoverview
Un mois de volatilité sur le Shanghai Stock Exchange
Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on TumblrShare on LinkedInShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.