Après le résultat trimestriel de la France, c'est au tour du Japon de publier les résultats de la croissance de son économie. Une déception pour le gouvernement de Shinzo Abe: une contraction du PIB de 1.6% pour le deuxième trimestre. L'économie japonaise - qui avait pourtant connu une croissance de 4.5% du PIB au premier trimestre - est aujourd'hui en proie à une demande trop faible pour soutenir la croissance.

Le stimulus créé par la banque centrale japonaise n'a donc pas réussi à compenser la chute de la consommation privée, de l'investissement des entreprises ainsi que celle des exportations. En effet, la modeste hausse des salaires sur le trimestre ne s'est pas traduit par une hausse de la consommation.

L'inflation, proche de zéro, ne manque pas de poser des questions quant à la politique monétaire à mener durant les prochains mois. La banque centrale estime que la croissance du PIB sera d'1.7% sur l'année et l'inflation proche de 0.7%. Si les analystes estiment qu'une reprise de l'économie japonaise est effectivement envisageable pour la seconde moitié de 2015, le chemin n'en reste pas moins long et parsemé de doutes. Au premier rang de ces derniers, il y a la question de la reprise de l'économie chinoise, dont la récente crise semble peser sur la balance commerciale japonaise.

FT - PIB du Japon
FT - PIB du Japon
Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on TumblrShare on LinkedInShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.