22 institutions financières américaines,  au rang desquelles les principales banques d'affaires dont Goldman Sachs,  JP Morgan ou encore Bank of America Merrill Lynch,  sont poursuivies aux États-Unis pour avoir manipulé les enchères déterminant le prix des Treasuries,  les obligations d'Etat américaines.

treasury

L'émission des Treasuries à lieu de la manière suivante : le gouvernement réunit des institutions financières,  et procède à une vente aux enchères. Chaque "spécialiste en valeur du trésor", ou primary dealer en anglais,  annonce un prix et une quantité,  sans connaitre l'enchère émise par les autres participants. Cela permet ensuite au gouvernement de choisir un prix afin d'émettre la quantité d'obligations désirée. Ensuite,  les primary dealers achètent la quantité qu'ils s'étaient engagés à acheter au prix convenu,  et écoulent les titre sur le marché dit secondaire,  c'est à dire auprès de leurs clients : entreprises,  Investisseurs particuliers ou institutionnels.

22 primary dealers sont donc poursuivis aux Etats-Unis pour avoir communiqué entre eux lors de ces enchères afin  de forcer le gouvernement à baisser le prix des Treasuries.  Mais lors de l'écoulement de ces titres auprès du grand public,  les primary dealer ont artificiellement augmenté les prix. Le State-Boston Retirement System, un fonds de pension, a donc porté plainte devant la Cour de New York afin d'obtenir dédommagement.

Si la collusion entre les 22 institutions poursuivies s’avère réelle,  Il y a fort à parier que l'affaire n'ira pas jusqu'au procès : il est vraissemblable qu'un accord amiable ou "guilty plea" ait lieu, avec à la clef une amende de plusieurs centaines de millions, voire quelques milliards de dollars.  Si les "guilty plea" permettent certes d'accélérer fortement les procédures judiciaires, elles ont le net désavantage de rendre ces dernières opaques : la négociation est réalisée à huis clos entre les parties prenantes,  et aucun jugement n'est rendu au nom du peuple et donc publiquement. In fine, nous ne sauront donc probablement jamais les détails de l'entente des spécialistes en valeur du trésor américains.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on TumblrShare on LinkedInShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.