Cela faisait 5 semaines que la bourse grecque était fermée. Il fallait s'y attendre, la réouverture a été très pénible pour la République hellénique. L'indice ASE est passé de 798 points à 624 à l'ouverture, soit une chute de 22%. Peu avant midi, l'indice remontait, restant toutefois nettement en-dessous de son niveau pré-fermeture du 26 juin.

Toutes les actions sont dans le rouge. Certaines plus que d'autres toutefois: les banques sont particulièrement mises à mal avec des chutes de l'ordre de 30% (Piraeus, National Bank of Greece). De quoi faire grincer des dents. Mais il s'agit là du maximum autorisé sur une journée, il y a fort à parier que demain ne sera pas non plus de bonne augure pour les institutions bancaires.

Coca Cola HBC, acteur majeur de l'indice d'Athènes perd 5% à la mi-journée. Bien que ce feuilleton ne soit pas fini il convient de replacer les choses dans leur contexte: la dégringolade était prévue et il ne faut pas non plus oublier que le marché grec n'est qu'un acteur secondaire sur les marchés boursiers européens. En effet, la capitalisation boursière du marché correspond peu ou proue à la capitalisation de Schneider, Orange ou Crédit Agricole. Bref, une inquiétude à relativiser !

ASE Index (Athens Stock Exchange 2015-08-03 12-34-37
ASE Index - Bloomberg

 

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on TumblrShare on LinkedInShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.