Hier soir se tenait la conférence de présentation des résultats trimestriels de Apple (NASDAQ:AAPL). L'occasion pour l'entreprise d'exhiber des chiffres impressionnants : par rapport au même trimestre l'année dernière, le chiffre d'affaires a augmenté de 32.5% pour atteindre 49.6 milliards de dollars, le bénéfice trimestriel s'est élevé à 10.7 milliards de dollars, en hausse de 39.0% par rapport au trimestre correspondant en 2014.

Mais ces chiffres n'ont pas suffit à contenter les analystes, qui attendaient des revenus plus élevés. Résultat, Apple perd actuellement (avant l'ouverture des marchés américains) plus de 6%. L'impact sur la capitalisation boursière du géant à la pomme est de près de 50 milliards, soit à peu près ce qu'avait gagné Google vendredi dernier en annonçant ses propres résultats.

Parmi les éléments notables de cette conférence, nous avons également appris que 89% des liquidités (investies dans des titres ou non) de Apple se situent hors des États-Unis. Une preuve supplémentaire si cela était encore nécessaire que le géant américain est soucieux du taux de taxation dont il doit s’acquitter, même si ce dernier se maintient au-dessus des 25% du résultat. Tim Cook et Luca Maestri, le directeur financier, ont également évoqué les Apple Watch : d'après les calculs de Bloomberg réalisés d'après les données fournies par les deux dirigeants de la firme de Cupertino, près de 1.9 million de Watch auraient été vendues. Le développement de la partie software de la montre d'Apple prend également de l'ampleur puisque pas moins de 8 500 applications tierces sont d'ores et déjà disponibles.

 

 

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on TumblrShare on LinkedInShare on Google+Pin on Pinterest

Comments are closed.